NCOI Learning

Pourquoi une collaboration s’apparente (trop) souvent à des montagnes russes

Pourquoi une collaboration s’apparente (trop) souvent à des montagnes russes

L’époque où un simple plan rigide et un bon suivi suffisaient pour réaliser un projet est révolue. De nos jours, pour obtenir des résultats, le plus important est d’assurer une bonne collaboration entre les membres de l’équipe de votre projet. Mais comment y parvenir ? Quentin Surdiacourt l’a découvert lors d’un atelier de deux jours. Intitulé « Collaborer dans des projets », il est donné par Dave Synaeve.

« Il y a deux ans, j’ai été nommé project manager, puis jeté dans la fosse aux lions », explique Quentin. « Je n’avais qu’une vague idée de ce que je devais faire pour collaborer efficacement et en équipe sur des projets. Cette formation a donc été la bienvenue pour moi. J’ai appris les mécanismes qui interviennent et les pièges à éviter. » Des quality engineers et des informaticiens d’Ordina ont également suivi la formation dans le cadre d’un programme de gestion de projet. Pour eux, elle représente une bonne étape en vue d’une certification ultérieure, comme Prince2.

Des montagnes russes

Quentin : « Qu’est-ce qu’une équipe ? Quel est son cycle de vie et de quels profils a-t-on besoin ? Après cette brève introduction théorique, l’équipe a immédiatement reçu sa mission : construire en vingt minutes des montagnes russes qui répondent aux souhaits du client. Nous avons été subitement confrontés à la réalité en découvrant où et pourquoi la gestion d’un projet déraille si souvent. »

« Dans un projet, la collaboration est souvent complexifiée. Apprenez à détecter les quick wins. »
Dave Synaeve

Quick wins et suppositions

Mais où se situe l’erreur ? « À plus de niveaux qu’on ne le pense », explique Dave. « Ainsi, les projets sont souvent complexifiés dès le départ et on ne se préoccupe pas des quick wins. De même, on progresse généralement sur la base de suppositions : par exemple, le client ne sait pas vraiment ce qu’il veut précisément, mais nous pensons le savoir. De ce fait, il y a un manque d’écoute et de concertation, et certaines questions importantes ne sont pas posées. » Quentin approuve : « Pour moi, ça a été la plus grande révélation pendant cet atelier. Désormais, j’applique dans mon boulot un maximum de techniques pour être certain d’avoir tout compris. »

Une gestion raisonnable des acteurs

Quentin a ensuite appris comment gérer les acteurs d’un projet. « Auparavant, j’essayais d’importuner le moins possible le management avec mes projets. J’ai appris à me débrouiller. Aujourd’hui, je comprends que, dans une entreprise, certaines personnes sont plus efficaces et qu’il est intéressant de les impliquer pour mener à bien son projet. En outre, dans une équipe, on retrouve différents caractères, des partisans et des opposants. Dave nous a appris comment gérer chacun au mieux. »

Efficace au quotidien

Dave : « Au cours de la formation, nous abordons toujours de très nombreux aspects qui jouent un rôle dans une collaboration : leadership, concertation, gestion des conflits et techniques de réunion, mais aussi déléguer, remettre du feed-back, gérer la résistance, organiser les tâches et les missions à l’aide de tableaux kanban, etc. Le but est qu’après leur prise de conscience lors de l’exercice des montagnes russes, les participants à la formation retournent à leur poste de travail armés de nombreux conseils concrets. Pendant la formation, je les vois déjà grandir et évoluer d’une collaboration plutôt chaotique à un modèle davantage axé sur la concertation et la structure. » Quentin : « Cette formation est en effet super enrichissante. Et en plus, elle est très bien donnée. Elle vous donne envie de mettre immédiatement en pratique les conseils reçus. »

Envie d’en savoir plus ?

Vous souhaitez apprendre à vos collaborateurs à mieux travailler ensemble sur des projets ?
Demandez un avis personnalisé à Barbara Verschueren via bverschueren@ncoi.be ou 0486 86 91 61.

Découvrez également la gamme complète de formations proposées en gestion de projet.

Avec son entreprise Lector, Dave Synaeve accompagne les organisations et les entreprises dans leur processus créatif. Son expertise se concentre sur le développement de produits et le lancement de nouveaux marchés à l’étranger. Dave possède également une grande expérience internationale de formateur.

Quentin Surdiacourt est quality compliance engineer chez Ordina, un fournisseur de services informatiques. Il travaille actuellement comme gestionnaire de projet chez UCB pour le compte de son employeur.

Stay inspired, get informed!

Vous souhaitez rester au courant des formations, des nouvelles et des tendances dans votre domaine ?

  • 10 % de réduction sur la prochaine formation inter-entreprise
  • Toutes les deux semaines, un aperçu très pratique avec un calendrier des formations
  • Toujours à la page grâce à la Learning Newsletter qui contient de nombreux conseils et idées
  • Toujours le premier au courant des actions et des concours amusants